Les Exponentielles

Comment soulager la couperose et la rosacée au naturel?

L

a rosacée est une maladie de la peau inflammatoire dite commune et chronique. Elle apparait, en général, vers 25 ans et atteint son maximum vers 45 ans. Selon les études, en France 10% de la population en souffre. Les personnes touchées sont majoritairement des femmes. La rosacée est cliniquement divisée en plusieurs sous types avec des symptômes plus au moins aigus. L’évolution est incertaine pour certain cela se limitera à des rougeurs et pour d’autres l’apparition de boutons inflammatoires laissant des marques sur la peau et un inconfort quotidien. Elle est parfois confondue avec de l’acné d’où le nom d’acné Rosacée, selon une étude ce terme est présent obsolète et non applicable car le traitement des symptômes de la Rosacée d’un point de vue clinique diffère (1) . Il n’existe pas de traitement dermatologique car les causes et les manifestations de cette affection de la peau ne sont pas pas encore maitrisées. Il existe en revanche des traitements pour apaiser, diminuer et soulager les symptômes.

L’évolution de la Rosacée et son apparence. 

L’évolution est chronique et varie en fonction des étapes de la vie.

Le premier stade de la Rosacée est la Couperose. La Couperose se manifeste par des vaisseaux dilatés donc visibles sur les joues et des rougeurs persistantes sur le nez et les joues.

La couperose peut évoluer vers ce qu’on appelle un effet Flush c’est-à-dire des rougeurs intenses, des sensations de chaleur voire de brulures accompagnées de picotement puis vers des manifestations peu esthétiques sur le visage voire très rarement des œdèmes.

Il est indispensable en cas de suspicion de consulter un dermatologue afin d’avoir un diagnostic clair car il s’agit, ensuite, de bien observer ce qui soulage ou aggrave et d’adopter les bons gestes afin que cette affection reste au premier stade.

 

Quelles sont les causes de la Couperose / Rosacée?

C’est une maladie inflammatoire des vaisseaux sanguins du visage. La rosacée est une maladie multifactorielle. Le plus souvent il s’agit d’une prédisposition génétique mais on sait également qu’elle est déclenchée et aggravées par différents facteurs externes et le mode de vie.

Le soleil et la chaleur, on évite ainsi les expositions au soleil sans protection solaire, les saunas et hammam ou encore les bains ou douche trop chaudes.

Les écarts de température, le choc chaud/froid fait subir des chocs brutaux aux capillaires de la peau, on évite de les endommager en passant le plus possible par des transitions de température.

Le froid, il est nécessaire de protéger son visage en hiver surtout quand le vent est froid.

Tout ce qui fait augmenter la température interne du corps, les plats/boissons très chauds ou encore les plats très épicés.

Les cosmétiques agressifs et irritants pour la peau, on abandonne toutes les cosmétiques issues de la pétrochimie et tout cosmétique contenant de l’alcool ou des parfums de synthèse.

D’autres facteurs entrent en jeu, les dérèglements hormonaux, certains médicaments mais également la fatigue et la nervosité.

Quelles solutions pour prendre soin de ma peau au quotidien sans l’agressée? 

Bonne nouvelle, il existe néanmoins des solutions pour réduire les symptômes, contenir l’évolution de la couperose ou rosacée et prendre soin de votre peau. Plus vite les bonnes habitudes sont prises, plus les symptômes seront contenus.

Les actions principales recherchées vont être de nettoyer la peau en douceur, de bien l’hydrater, de favoriser la circulation et d’apaiser les inflammations.

1. Les gestes au quotidien pour se nettoyer le visage, se démaquiller et prendre soin de sa peau.

Attention à ne pas vous nettoyer la peau à l’eau et au savon même saponifié à froid

 Prendre une lingette démaquillante réutilisable qui garde bien la matière en surface et ne boit pas la substance.

1ére étape : nettoyer avec de l’huile de jojoba

2ème étape : nettoyer à nouveau avec de l’hydrolat de bleuet ou de fleur d’oranger afin de terminer le démaquillage et de calmer les inflammations

Bien s’hydrater la peau

> 3ème étape : Déposer 1 noisette de gel d’Aloe Vera, de qualité bio 100% naturelle, dans le creux de votre main et bien étirer la matière sur la peau du visage et du cou pour éviter l’effet collant. Si un film collant reste sur la peau, cela veut dire que vous avez pris trop de matière. L’Aloe Vera hydrate en profondeur la peau car elle pénètre facilement les différentes couches de la peau. Elle est très bien tolérée par les peaux sensibles.

4ème étape : Nourrir sa peau avec des huiles végétales est un geste recommandé au quotidien car la peau subit de nombreuses agressions pendant la journée.

On aime le macérât (huileux) de fleurs de Calendula réputé en cosmétique pour soulager les œdèmes, décongestionner et apaiser la peau y compris à la suite d’un coup de soleil. Ce macérât est également chargé de principes actifs aux vertus anti inflammatoire afin d’apaiser la peau. Le matin ce macérât peut être trop gras à appliquer, il suffit de mélanger quelques gouttes à l’huile de Jojoba afin d’obtenir une texture « plus sèche ».

Enfin, en été ou en hiver à la montagne, le geste beauté du matin indispensable est d’appliquer de crème solaire minérales de préférence « spéciale visage » ou encore des poudres minérales naturelles anti UV.

2. Les bons gestes hebdomadaires

Une fois par semaine, appliquer en couche épaisse de l’argile ROUGE sur les joues, le nez et la zone T. L’argile rouge est particulièrement recommandée pour les problèmes de rosacée.

L’argile rouge apporte à la peau des minéraux essentiels et donne un coup d’éclat au teint. Elle favorise la circulation sanguine notamment en cas de couperose / rosacée. Elle apaise également les microlésions du visage et les irritations.

Vous pouvez ensuite alterner avec de l’argile blanche car elle est souvent conseillée pour ses propriétés décongestionnantes, détoxifiantes en douceur et réparatrices.

Ne jamais exfolier la peau du visage en cas de couperose ou rosacée, l’utilisation de l’argile est préférable pour nettoyer la peau en profondeur tout en la nourrissant.

Quelles solutions plus globale pour favoriser la diminution des symptômes? 

Vous pouvez également diminuer les symptômes en adoptant une bonne hygiène de vie. 

        1. Surveiller votre alimentation.

Evidemment, l’objectif n’est pas de se priver et de se fixer des interdits. L’objectif est de savoir quels aliments peuvent aggraver les symptômes comme dans tous les cas de maladie chronique. Adoptez une alimentation principalement végétale surtout les aliments riches en eau et surveillez la prise de sucre, de féculents, le lait de vache qui encrassent l’organisme et de café et alcool qui sont agressifs à trop haute dose.  Privilégier également les légumineuses, les oléagineux surtout les noisettes qui nourrissent l’épiderme. Buvez suffisamment 1.5L à 2 L par jour.

2.  Faire une cure de phytothérapie afin de favoriser une bonne circulation sanguine, une bonne irrigation des tissus et évite ainsi l’éclatement des capillaires est une piste intéressante.

Dans son livre “Mieux avec les eaux florales”, Magali Louis Docteure en Sciences biomédicales explique “La phytothérapie peut aider à ralentir à ralentir cette évolution […]. Les plantes circulatoires et décongestionnantes sont utilisées. L’hamamélis et la vigne rouge facilitent la circulation sanguine. L’hydrolat d’Hamamélis, tonique et vasoconstricteur veineux est très efficace sur la microcirculation cutanée, il est largement utilisé pour les peaux réactives et couperose.” 

Il est possible d’utiliser de l’Hamamélis en application sur la peau matin et soir à l’aide d’une carré en coton ou en pulvérisation. 

Pour une cure de vigne rouge, en général, il est conseillé de faire 3 cures de 21 jours avec une pause de 7 jours entre chaque cure de vigne rouge. Attention, il faut acheter des feuilles de qualité bio car ce sont les principes actifs qui nous intéressent et s’ils sont de mauvaise qualité à cause des pesticides et de la pollution cela ne présente aucun intérêt.  Il est possible de boire 3 tasses 3 fois par jour après avoir laissé infuser l’équivalent d’1 cuillère à soupe de feuille dans de l’eau chaud pendant 5 min en pensant à bien couvrir l’infusion. Retrouvez sur notre Shop notre sélection de tisane.

Une courte cure d’huile essentielle d’Hélichryse est intéressante avec une application locale d’un mélange huile végétale et huile essentielle à l’aide d’un roll on. L’huile essentielle d’Hélichryse est anti inflammatoire et cicatrisante. Utiliser le mélange en cas de Flush ou d’inflammation sur les joues et si besoin sur le nez jusqu’à disparition des symptômes. Attention ne pas utiliser si vous êtes enceinte ou allaitante, ne pas appliquer sur les temps, la nuque, la colonne vertébrale ou le front.    

 

Cette approche globale  peut être complémentaire du traitement indiqué par un dermatologue ou si vous ne prenez pas de médicaments, cela peut permettre de contenir et de ne pas aggraver les manifestations de la couperose avec des gestes simples.

 

“Gardez confiance, les solutions existent. Plus tôt les bonnes habitudes sont prises, plus vite les résultats peuvent être satisfaisants.”

Conscientes du « casse tête » pour trouver  les bons produits  de bonne qualité au même endroit, nous avons décidé de créer une composition spéciale Rosacée et Couperose. Vous pourrez aussi retrouvez la tisane de feuille de vigne et l’argile blanche sur Le Shop.

Nous proposons aussi dans Les Exponentielles, L’APP des recettes pour plus de végétal dans les assiettes. 

Sources:  Revue Médicale Suisse Dr Justine Czernielewski et Dr Curdin Conrad  Rev. Med Suisse 2016 ; 12 : 646-52 (1), "Mieux avec les eaux florales" par Magali Louis aux éditions Leducs pratique
TOP