Ep.7 Les multiples usages encore méconnus des Hydrolats en cuisine, en phyto et beauté

Ep.7 Les multiples usages encore méconnus des Hydrolats en cuisine, en phyto et beauté

L’hydrolat est un « distillat aqueux qui subsiste après l’entraînement à la vapeur d’eau, une fois la séparation de l’huile essentielle effectuée »(1). La vapeur d’eau va libérer les particules aromatiques de la plante. La partie grasse et la partie aqueuse se séparent.

La partie grasse constitue les huiles essentielles. Les huiles sont fortement concentrées et il convient de les diluer lors d’un usage. Les hydrolats, la partie aqueuse, contiennent également des principes actifs des plantes mais de manière déjà diluée. On utilise principalement des plantes aromatiques dans le procédé de distillation, il est également possible de distiller des fleurs et on parle alors d’eau florale car on ne peut pas extraire d’huile essentielle de la fleur.

Comme l’explique Magali Louis dans son ouvrage « Mieux avec les eaux florales », Magali est docteur en sciences biomédicales et artisan-distillateur, « les hydrolats ont souvent les mêmes propriétés que les huiles essentielles mais ne sont pas irritants et sont le plus souvent anti inflammatoire et calment les irritations. Ils sont très facilement utilisables chez les personnes sensibles, âgées, les enfants, les nourrissons. De ce fait, les hydrolats ont rencontré ces dernières années un regain de popularité grâce à l’intérêt croissant que les consommateurs portent aux produits naturels, efficaces, sans risque. Par leurs nombreuses applications thérapeutiques, leur facilité d’usage et leur innocuité, les hydrolats répondent parfaitement à cette attente. »

En effet, en naturopathie, l’hydrolathérapie est une option intéressante afin de soulager, apaiser ou encore stimuler l’organisme. Les usages en cosmétique sont également vastes. Les principes actifs des plantes sont produits par les plantes afin de pour survivre en environnement hostile, s’adapter aux conditions extérieures et attirer les pollinisateurs ou encore repousser les parasites. Ces composés chimiques nous sont également très utiles à nous les humains.

Le but n’est pas de remplacer les huiles essentielles, néanmoins un recours systématique aux huiles essentielles n’est pas toujours recommandé. A l’inverse, les hydrolats s’intègrent plus facilement dans le quotidien dans nos boissons, nos plats ou encore dans nos soins du corps.

(1) Source AFNOR

TOP